Liste des articles
Qui peut prétendre à une bourse pour étudier ou travailler à l’étranger ?
Bons plans

Qui peut prétendre à une bourse pour étudier ou travailler à l’étranger ?

Beaucoup rêvent de partir étudier ou travailler à l’étranger, mais peu vont jusqu’au bout principalement par manque de moyens financiers. Il existe pourtant des aides, des bourses et des dispositifs qui permettent de financer une partie des frais occasionnés par un tel projet. Quels sont-ils ? Qui peut prétendre à une bourse pour étudier ou travailler à l’étranger ?

Les différentes bourses pour étudier à l’étranger

Nombreuses sont les bourses qui permettent d’aider les étudiants à financer un cursus à l’étranger. Zoom sur les principaux dispositifs.

Pour les étudiants boursiers

Un certain nombre d’aides pour financer les études à l’étranger sont réservées aux étudiants aux revenus modestes ou qui sont d’ores et déjà boursiers.

La bourse du CROUS

C’est le cas notamment de la bourse sur critères sociaux délivrée par le CROUS. En effet, l’organisme tient compte des revenus du foyer fiscal de l’étudiant, de la composition de la famille et de l’éloignement de l’établissement d’enseignement dont il dépend avec le domicile familial pour décider de l’attribution de la bourse, mais aussi du montant perçu. En plus de ces critères, l’étudiant doit également :

  • avoir moins de 28 ans au 1er septembre de l’année universitaire, s’il s’agit d’une première demande ;
  • si c’est une demande de renouvellement et que l’étudiant est âgé de plus de 28 ans, il ne doit pas avoir interrompu ses études ;
  • il doit être de nationalité française ou ressortissant de l’Union européenne, de l’Espace économique européen ou de Suisse ;
  • avoir obtenu le diplôme du baccalauréat ou un équivalent.

L’aide à la mobilité internationale

L’aide à la mobilité internationale est un dispositif complémentaire attribué directement par l’établissement d’enseignement dont dépend l’étudiant. D’un montant de 400 € pour l’année universitaire 2020-2021, cette aide peut-être versée pour une durée comprise entre 2 mois et 9 mois. Pour en bénéficier, il faut :

  • être titulaire d’une bourse sur critères sociaux ;
  • ou bénéficier d’une aide spécifique annuelle ;
  • préparer un diplôme national relevant des compétences du ministère de l’enseignement supérieur.

Pour tous les étudiants

Erasmus +

Erasmus + est un programme européen qui favorise entre autres la mobilité des étudiants de l’enseignement supérieur dans les pays de l’Union européenne, en Turquie, Islande, Norvège, Macédoine ou au Liechtenstein. Les critères d’éligibilité à cette bourse sont déterminés directement par les établissements d’enseignement supérieur et varient selon les administrations. Dans tous les cas, il faut :

  • être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur délivrant un diplôme ;
  • avoir achevé une première année d’étude ;
  • les établissements d’accueil et d’origine doivent être partenaires dans le cadre du programme Erasmus + ;
  • la durée du séjour à l’étranger doit être comprise entre 3 mois et 12 mois.

Les aides des collectivités territoriales

Certaines collectivités territoriales (régions ou départements essentiellement) octroient des aides à la mobilité internationale aux étudiants domiciliés sur leur territoire. Chaque collectivité fixe librement les conditions d’obtention et le montant de la bourse attribuée.

Les aides pour travailler à l’étranger

Les étudiants recherchant un stage en entreprise

Erasmus +

Dans le cadre du programme Erasmus +, l’étudiant peut effectuer un stage en entreprise à l’étranger. Ce stage peut être effectué dès la première année d’étude et durer de 2 à 12 mois. L’étudiant peut enchaîner un programme Erasmus + pour étudier et un stage en entreprise, prolongeant ainsi d’autant son séjour. Les conditions sont les mêmes que dans le cadre du dispositif destiné aux études.

Eurodyssée

Eurodyssée est un programme d’échange entre régions européennes qui propose des stages en entreprise, à l’étranger, de 3 à 7 mois pour les jeunes de 18 ans à 30 ans. Les jeunes bénéficient d’un accompagnement personnalisé dans la recherche d’une entreprise.

Les jeunes souhaitant trouver du travail à l’étranger

Your First Eures Job (YFEJ)

Il s’agit d’un dispositif européen qui permet aux jeunes qui souhaitent avoir une première expérience à l’étranger de trouver un travail dans un des 27 pays membres de l’Union européenne, en Islande et en Norvège. En effet, il est possible de bénéficier de cours de langue, d’une participation aux frais de voyage et à une partie du séjour. Pour en bénéficier, il faut être âgé de 18 ans à 35 ans, être à la recherche d’un emploi et ressortissant d’un pays membre de l’Union européenne, de Norvège ou d’Islande.

Reactivate

Le programme Reactivate est proposé par Pôle Emploi. Il consiste à soutenir et aider financièrement les demandeurs d’emploi qui souhaitent trouver un travail dans un pays membre de l’Union européenne. Il s’agit d’un contrat à durée déterminée de 6 mois minimum. Pour en bénéficier, il faut simplement avoir la nationalité et résider dans l’un des 27 pays de l’Union européenne. Les bénéficiaires de Reactivate peuvent alors avoir droit à :

  • une participation financière aux frais engagés pour se rendre à l’entretien d’embauche ;
  • une aide au déménagement en cas de signature d’un contrat de travail ;
  • une participation financière pour des cours de langue ;
  • etc.

Mon Volontariat International (VI)

Mon Volontariat International est un service civique qui s’effectue à l’étranger. Ce dispositif aide les jeunes qui le souhaitent à trouver des missions à l’étranger. Celles-ci sont dédommagées par l’entreprise d’accueil. Si cela ne représente pas un salaire à proprement parler, c’est une bonne façon de financer en partie un séjour à l’étranger. Pour avoir accès à ce dispositif, il faut :

  • avoir entre 18 ans et 28 ans ;
  • avoir la nationalité française ou être ressortissant d’un pays membre de l’Espace économique européen ;
  • pour les ressortissants français âgés de moins de 25 ans, avoir effectué sa Journée Défense et Citoyenneté ;
  • avoir un casier judiciaire vierge ;
  • ne pas avoir d’ores et déjà participé à une mission dans le cadre de ce dispositif.

Volontariat solidarité internationale (VSI)

Là aussi, il s’agit d’un dispositif permettant d’effectuer des missions à l’étranger. Ce sont ici des missions d’intérêt général dans les domaines de la coopération au développement et de l’action humanitaire. Pour une durée de 12 mois à 24 mois, le volontaire perçoit une indemnité mensuelle de 100 € par mois minimum hors nourriture et hébergement. Il bénéficie également d’une protection sanitaire et sociale, de la prise en charge des frais de voyage aller-retour, etc. Il n’y a pas de condition particulière pour bénéficier de ce dispositif.

Articles recommandés

Comment votre région peut vous aider à financer votre permis ?
21/07/2021

Comment votre région peut vous aider à financer votre permis ?

Découvrez les aides que les régions ont mis en place pour permettre d’aider financièrement les jeunes s’inscrivant à l’examen du permis !

21/07/2021 Temps de lecture : 5 minutes

Prenez 5 minutes pour accéder à + de 250 aides financières !

Calculer gratuitement vos aides
  • CPU
  • CGV
  • Toutes les aides
  • FAQ