Liste des articles
Comment savoir si on a le droit à une aide étudiante ?
Logement Études

Comment savoir si on a le droit à une aide étudiante ?

Chaque année, de nombreux bacheliers et étudiants peuvent être confrontés à d’importants problèmes financiers. Pourtant, en France, il existe plusieurs aides « étudiantes ».

Comme nous connaissons ces problématiques, aujourd’hui, nous vous donnerons quelques astuces vous permettant de maîtriser les différents dispositifs existants.

Le site de référence : WIZBII Money

WIZBII Money recense plus de 200 aides financières, dont une bonne partie pour les étudiants.

Le site propose de remplir un questionnaire de cinq minutes reprenant vos informations personnelles basiques : nom, nationalité, âge, ville de résidence, ville d’étude, diplôme préparé, etc.

Grâce à ces informations, le site sera capable de présenter toutes les aides locales, régionales et nationales auxquelles l’étudiant aura le droit.

Le site a deux avantages majeurs :

D’une part, il regroupe toutes les aides et les informations qu’on peut également trouver sur d’autres sites gouvernementaux comme celui du Service Public, des étudiants ou encore des Centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS).

D’autre part, il n’est pas nécessaire de remplir plusieurs fois les différents simulateurs sur chaque organisme pour savoir si on a le droit à une aide-étudiante.

Quelques aides-étudiantes 

Voici une sélection des principales aides accessibles aux étudiants.

La bourse sur critères sociaux 

En 2018-2019, 712 000 personnes ont perçu la bourse sur critères sociaux (BCS), soit plus d’un tiers des étudiants.

Cette aide, octroyée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, est soumise à plusieurs critères dont les principaux sont :

  • Lors de sa première demande, l’étudiant doit être âgé de moins de 28 ans.
  • L’étudiant doit suivre une formation post-bac dans un établissement habilité à recevoir des élèves boursiers.
  • L’étudiant et sa famille ne doivent pas dépasser un certain seuil de ressources brut annuel.
  • Enfin, pour conserver la bourse d’une année sur une autre, il faut être assidu et avoir acquis un certain nombre de crédits.

Les aides au logement 

En tant qu’étudiant boursier, vous pouvez bénéficier d’un logement dans une résidence universitaire (CROUS) à un tarif très intéressant.

Toutefois, si vous n’avez pas pu disposer d’un logement étudiant pour des questions de disponibilités ou pour des questions de ressources, en tant qu’étudiant, vous pouvez bénéficier d’aides pour vous loger comme l’aide personnalisée au logement (APL), l’allocation de logement social (ALS) ou encore l’allocation de logement familiale (ALF).

Ces aides permettent de réduire le montant du loyer ou de votre redevance en foyer . Pour pouvoir en bénéficier, il faut respecter certaines conditions :

  • L’étudiant peut être français ou étranger, mais avec un titre de séjour en cours de validité.
  • L’étudiant doit louer un logement décent, c’est-à-dire respectant les critères définis par le Décret n° 2002-120 du 30 janvier 2002.
  • L’étudiant ne doit pas avoir de lien de parenté avec le propriétaire du logement loué.
  • Enfin, le dernier critère concerne un certain seuil de ressources (salaires, bourses, aides, etc.) à ne pas dépasser.

L’aide au mérite 

L’aide au mérite vient compléter la bourse sur critères sociaux.

Cette aide récompense les meilleurs élèves boursiers ayant obtenu une mention « Très bien » au BAC, c’est-à-dire une moyenne générale supérieure à 16.

En principe, l’étudiant reçoit automatiquement cette aide en déposant son dossier social étudiant.

D’un montant est de 900 €, l’aide au mérite est versée en 9 mensualités. 

L’étudiant peut en bénéficier maximum trois fois au cours de sa scolarité universitaire, à condition de respecter les conditions d’inscription pédagogique, d’assiduité et de présentation aux examens.

L’allocation annuelle

« L’aide spécifique » est à destination de tous les étudiants qui ne bénéficient pas de la bourse d’enseignement sur critères sociaux et qui rencontrent des difficultés financières durables.

  • Il faut également respecter plusieurs critères, dont les suivants :
  • Il faut être âgé de plus de 28 ans et de moins de 35 ans au premier septembre de l’année de formation (sauf si l’étudiant est reconnu en situation de handicap).
  • Il faut respecter les mêmes critères de ressources brutes annuelles que la BCS.
  • Il faut justifier de salaires d’un montant annuel d’au moins 3 606,39 € sur les 12 derniers mois qui précèdent la demande d’aide.
  • Cette aide est incompatible avec d’autres aides comme le RSA ou les allocations de chômage.

Le montant de l’aide est identique à celui des élèves boursiers et correspond aux échelons 0 bis à 7 de la bourse sur critères sociaux.

De plus, l’aide d’urgence annuelle donne droit à l’exonération des frais d’inscription à l’université.

Aide spécifique ponctuelle pour étudiant en difficulté 

Contrairement à l’aide précédente, celle-ci concerne uniquement les étudiants présentant passagèrement de graves difficultés financières.

Pour cela, l’étudiant devra contacter le service social du CROUS afin d’effectuer une demande. Celle-ci est examinée par une commission anonyme.

En cas de réponse favorable, l’étudiant peut bénéficier d’une allocation de 1 707 € maximum, versée en une seule fois.

Aide exceptionnelle de solidarité Covid 

En raison du contexte sanitaire de l’année 2020, le gouvernement a mis en place une aide supplémentaire qui concerne étudiants qui perçoivent une APL, à condition qu’ils soient en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation, ainsi que les étudiants percevant une bourse. Dans ce dernier cas, c’est le CROUS qui s’occupera des versements. 

Cette allocation exceptionnelle s’élève à 150 € (plus 100 € par enfant) et est versée automatiquement par l’organisme dont dépend l’allocation.

 

Prenez 5 minutes pour accéder à + de 250 aides financières !

Calculer gratuitement vos aides
  • CPU
  • Toutes les aides
  • FAQ