Aide alternance et stage : StaRTer+

régionale

L'aide StaRTer+ est un dispositif proposé par l'Ardèche afin de favoriser l'accueil des alternants et stagiaires de la région pour aider les entreprises et établissements publics à trouver des jeunes plus facilement !

Tester mon éligibilité

Vous êtes un jeune et vous vous apprêtez à réaliser un stage ou démarrer un contrat d’apprentissage ou d’alternance en Ardèche ?

Cet article risque de vous intéresser. En effet, aujourd’hui, WIZBII Money nous présente un dispositif encore peu mobilisé par les jeunes : les Bourses aux stages StaRTer+.

Nous vous dirons tout sur cette aide : en quoi consiste-t-elle ? Qui peut en bénéficier ? Et comment faire ? Puis, dans un second temps, nous parlerons de quelques dispositifs complémentaires pouvant être mobilisés lors de votre expérience professionnelle en Ardèche.

Qu’est-ce que StaRTer+ ?

Quel est l’objectif de cette aide ?

Financé dans le cadre du projet AJIR (Ardèche, Jeunesse, Innovation, Ruralité), StaRTer+ a pour objectif de favoriser l’accueil de stagiaires et des étudiants en alternance.

Il a pour but que les acteurs sociaux économiques comme les entreprises, les établissements publics et les associations basés dans le département de l’Ardèche (07) trouvent des jeunes plus facilement.

Qui peut bénéficier de ce dispositif ?

StaRTer+ est une bourse mensuelle de 150 €. Ce dispositif d’adresse aux jeunes de 16 à 30 ans qui :

  • sont de nationalité française ou en situation de séjour régulier en France,
  • réalisent un stage ou une formation en alternance d’au moins trois mois dans le département.

Il faut savoir que pour les stages ou les formations de plus de 6 mois, seuls les six premiers mois sont pris en compte dans le calcul de la bourse.

Ainsi, les jeunes pourront toucher au total une somme allant de 450 € (pour trois mois) jusqu’à 900 € (pour 6 mois)

Enfin, cette aide est également conditionnée à :

  • la présentation de leurs travaux lors d’une des journées dédiées organisées dans le département,
  • la participation à toute action organisée dans le cadre de ce dispositif.

Comment faire pour bénéficier de cette aide ?

Quelles sont les pièces à transmettre ?

Pour demander l’aide dans le cadre du programme StaRTer+, le jeune devra remplir une demande de bourse et joindre plusieurs documents dont :

  • l’imprimé de la demande,
  • la convention de stage signée entre le jeune et la structure d’accueil,
  • ou le contrat de professionnalisation ou d’apprentissage signé avec une entreprise du département,
  • une pièce d’identité,
  • des justificatifs des frais engagés (facture d’électricité, facture du déménagement, quittance de loyer, etc.),
  • un RIB (Relevé d’Identité Bancaire).

Où doit-on envoyer son dossier ?

Le jeune a la possibilité d’envoyer l’ensemble des pièces demandées soit :

  • par voie postale à l’adresse suivante : Hôtel du Département — Service Jeunesse, Vie Associative et Solidarité Internationale, BP 737 - 07007 PRIVAS CEDEX
  • par voie électronique à l’adresse suivante : sjva@ardeche.fr. Il est impératif de préciser en objet du mail l’intitulé « Bourse Starter ».

Le dossier sera examiné par la Commission permanente du Conseil Départemental qui attribue la bourse nominativement.

Le montant de cette aide est versé directement au jeune en une seule fois après le vote de cette commission et en fonction des propositions formulées par un jury composé du Département et des représentants des partenaires AJIR dont :

  • des partenaires institutionnels comme le Conseil départemental, la DIRECCTE, la CAF, etc.
  • des partenaires associatifs comme Amesud, le Labo VE, la Maison de l’emploi et de la formation, etc.

Est-ce que ce dispositif existe dans d’autres régions ?

Oui, il existe des dispositifs similaires à StaRTer+ Ardèche dans d’autres départements, dont la Drôme (26), l’Isère (38) et le Rhône (69).

Quels sont les autres dispositifs à destination des jeunes stagiaires ?

Sachez qu’il existe d’autres aides à destination des stagiaires ou des jeunes en contrat d’apprentissage ou de contrat de professionnalisation. Voici quelques exemples.

L’avance Locapass

Tout d’abord, le dispositif Locapass proposé par Action Logement permet de bénéficier d’un prêt à taux 0 permettant de couvrir le montant du dépôt de garantie exigé à l’entrée du logement.

Le jeune a la possibilité de rembourser ce prêt en 25 mois maximum, sans intérêts ni frais de dossier ou en fonction de la durée du bail.

Cette aide s’adresse aussi bien aux jeunes de moins de 30 ans en formation professionnelle, étudiant salarié ou en stage dès lors que sa durée est supérieure à trois mois.

L’aide Mobili-Jeune

Mobili-Jeune est un autre dispositif géré par Action Logement. Il s’agit d’une subvention qui prend en charge une partie du loyer (entre 10 € et 100 € maximum), chaque mois et pendant un an.

Le montant de l’aide dépend de :

  • la quote-part de loyer (charges comprises),
  • les diverses aides au logement perçues pour le même logement,
  • l’aide au logement (APL).

Contrairement à l’aide précédente, Mobili-Jeune ne concerne pas les stagiaires, puisqu’il est impératif d’être en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation pour percevoir cette aide.

En outre, le jeune doit être salarié d’une entreprise du secteur privé et percevoir un salaire mensuel brut est inférieur ou égal à 100 % du SMIC.

Le FSL

Enfin, sachez que vous pouvez également faire appel au Fonds de solidarité logement (FSL) de l’Ardèche ou de votre département.

Grâce au FSL, il est possible de bénéficier d’une subvention ou d’un prêt à rembourser. Ces aides sont destinées à payer exclusivement les dépenses liées :

  • à l’entrée dans un nouveau logement, comme les frais d’agence, les frais de déménagement, le dépôt de garantie, l’achat du mobilier de 1re nécessité, etc.
  • au maintien dans le logement, c’est-à-dire couvrir les dettes liées au retard dans le paiement du loyer ou des charges (eau, électricité, frais d’huissier, etc.).