Aide à la mobilité ParcourSup

nationale

Si vous étudiant et que vous souhaitez étudier dans un établissement en dehors de votre académie de résidence, pour pouvez bénéficier d'une aide à la mobilité Parcoursup! WIZBII Money vous dit tout sur cette aide !

Tester mon éligibilité

Selon la dernière étude menée par Jérôme Fabre et Émilie Pawlowski du Pôle Emploi-population de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), en moyenne, seuls deux lycéens sur dix changent d’académie lors de leur entrée dans l’enseignement supérieur.

Ce chiffre peut s’expliquer de diverses manières. D’une part, nous avons la chance d’avoir en France une offre universitaire assez homogène sur l’ensemble du territoire.

Mais, d’autre part, le changement d’académie peut être également un frein pour de nombreux étudiants avec peu de ressources qui ne peuvent pas déménager hors de leur région pour poursuivre la formation qui leur plaît.

C’est pourquoi, avec WIZBII Money, nous avons décidé de parler de l’aide à la mobilité Parcoursup. Nous vous dirons tout sur ce dispositif : à quoi sert-il ? Comment faire pour en bénéficier ? Et quel est son montant.

Nous parlons également d’autres aides à la mobilité pour les étudiants.

L’aide à la mobilité Parcoursup

Quel est l’objectif de l’aide à la mobilité ?

L’aide à la mobilité Parcoursup est une subvention gérée par le CROUS et subventionnée par l’État permettant aux lycéens qui perçoivent une bourse de bénéficier d’une aide lorsqu’ils souhaitent s’inscrire dans une formation en dehors de leur académie de résidence.

À savoir qu’il existe en France 17 académies et que celles-ci ne correspondent pas forcément à la répartition administrative par région.

À titre d’illustration, la région Grand Est comporte trois académies : Reims, Metz-Nancy et Strasbourg.

Tandis que la région Centre-Val de Loire comporte une seule académie : Orléans-Tours.

Qui peut bénéficier de l’aide à la mobilité ?

Pour bénéficier de l’aide à la mobilité, le lycéen doit remplir les conditions suivantes :

  • percevoir la bourse de lycée, l’année qui précède son entrée dans l’enseignement supérieur,
  • être inscrit sur la plateforme Parcoursup et avoir confirmé au moins un vœu de formation en dehors de son académie de résidence,
  • avoir accepté définitivement une proposition d’admission définitive ou conditionnelle pour un vœu confirmé hors de l’académie de résidence.

Il convient de souligner que les personnes déjà étudiantes et en réorientation sont exclues de ce dispositif, de même que les lycéens qui n’ont pas la bourse de lycée même si elles deviendront boursières de l’enseignement supérieur.

Lorsque le lycéen peut percevoir cette aide, la plateforme Parcoursup prévient le futur étudiant grâce à un bouton « mobilité » qui s’affiche en face d’un vœu correspondant à une formation en dehors de l’académie.

Comment faire pour demander l’aide à la mobilité ?

Pour percevoir l’aide à la mobilité, il est nécessaire de réaliser, à partir du mois de juillet (pour la rentrée suivante), une demande en ligne sur le site suivant : https://amp.etudiant.gouv.fr/.

Le Crous se charge d’examiner le dossier, une fois que l’inscription administrative a été validée par le futur établissement (paiement des frais de scolarité et de la contribution à la vie étudiante et de campus).

L’aide d’un montant forfaitaire de 500 € en 2021 est versée en une seule fois au début de l’année universitaire.

Quelles sont les aides cumulables avec l’aide à la mobilité ?

Sachez que l’aide à la mobilité peut être cumulée avec d’autres dispositifs tels que :

  • la bourse sur critères sociaux (BCS), l’allocation annuelle ou l’aide ponctuelle du Crous,
  • l’aide à la mobilité internationale gérée par le service des relations internationales dans chaque établissement,
  • l’aide au mérite, pour tous les lycéens ayant décroché leur bac avec une mention « très bien », autrement dit, tous ceux qui ont eu une moyenne générale égale ou supérieure à 16/20.

Les autres aides à la mobilité

Que vous puissiez bénéficier ou non de l’aide à la mobilité de Parcoursup, sachez qu’il existe d’autres dispositifs similaires permettant de réaliser ses études en dehors de son académie de résidence.

Action logement

Tout d’abord, Action Logement propose une subvention à destination des jeunes inscrits dans une formation en alternance (contrat d’apprentissage ou de professionnalisation) qu’ils quittent ou non leur académie de résidence.

L’aide mobili-jeune permet de prendre en charge une partie du loyer (entre 10 € et 100 € maximum) chaque mois et pendant toute une année.

Pour cela, le jeune en alternance doit également remplir les conditions suivantes :

  • avoir moins de 30 ans,
  • être salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole,
  • avoir un salaire mensuel brut inférieur ou égal à 100 % du SMIC,
  • déposer son dossier 3 mois avant la date de démarrage du cycle de formation ou jusqu’à 6 mois après cette date.

Les aides pour les étudiants des Outre-mer

LADOM (L’agence de l’outre-mer pour la Mobilité) propose un dispositif à destination des élèves Français qui vivent dans les départements d’outremer et qui souhaitent poursuivre leur formation supérieure en métropole ou Union européenne à condition que celle-ci soit inexistante ou saturée localement.

Financé par le ministère des Outre-Mer, le Passeport Mobilité permet à l’étudiant de bénéficier d’un voyage aller-retour par année universitaire.

Enfin, il faut savoir que chaque collectivité territoriale (mairie, département, région) peut proposer d’autres aides financières.

L’aide à la mobilité des étudiants en master

Financée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, l’aide à la mobilité en master est une subvention visant à faciliter la mobilité des étudiants boursiers.

Elle permet de percevoir, en plus de la BCS, une aide de 1000 € pour tous les étudiants qui ont obtenu leur licence et qui souhaitent s’inscrire dans un master dans une académie différente.

Pour percevoir cette aide, la demande se fait entièrement en ligne sur le site : messervices.etudiant.gouv.fr et à la rubrique « Aide mobilité master ».