Liste des articles
Quelles aides pour les jeunes en apprentissage ?
Études Aides nationales

Quelles aides pour les jeunes en apprentissage ?

Vous venez de signer un contrat d’apprentissage et vous souhaitez connaître tous les dispositifs vous permettant de mieux vous en sortir ?

Vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui, grâce à WIZBII Money, nous faisons le point sur les différentes aides offertes aux jeunes en apprentissage.

Voici un tour d’horizon des principales aides sous conditions de ressources ou non pour réduire vos dépenses de logement, passer le permis de conduire, etc.

L’aide au permis

Nous démarrons notre article par une aide récente mise en place par le gouvernement Macron en 2019.

D’un montant de 500 €, l’aide au permis est entièrement gérée par les CFA (Centres de Formation des Apprentis). Pour en bénéficier, le jeune doit avoir au moins 18 ans, être toujours en contrat d’apprentissage et être en train de préparer le permis B.

Pour obtenir ce coup de pouce, l’apprenti doit se rapprocher de son CFA et transmettre plusieurs documents dont :

  • Un formulaire de demande d’aide téléchargeable sur le site du service public,
  • Une copie recto-verso d’une pièce d’identité en cours de validité,
  • Un devis ou une facture de l’école de conduite datant de moins d’un an,
  • Un RIB.

La carte nationale d’apprentis

Au même titre que les personnes inscrites dans un lycée ou dans un établissement de l’enseignement supérieur, les apprentis disposent d’une carte « étudiant ». Celle-ci offre de nombreux avantages dont l’accès aux restaurants et hébergements universitaires, des réductions pour aller au cinéma, au théâtre ou pratiquer une activité sportive, mais aussi un tarif réduit sur les transports en commun et les trajets en train (SNCF).

Les aides pour le logement

L’APL

Comme n’importe quel jeune de moins de 30 ans, l’apprenti peut bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL).

Pour cela, il doit respecter plusieurs conditions, dont :

  • Être locataire ou sous-locataire déclaré dans un logement « conventionné » et considéré comme résidence principale,
  • Être citoyen français, européen ou disposer d’un titre de séjour en cours de validité,
  • Ne pas dépasser un certain plafond de ressources.

L’APL doit être demandée par l’apprenti à la CAF (Caisse d’allocation familiale) ou à la MSA (Mutualité sociale agricole) de son département. Il est possible de réaliser un test d’éligibilité et une simulation du montant sur plusieurs sites, dont celui de WIZBII Money.

Action Logement

Action Logement est un organisme chargé d’accompagner plusieurs profils, dont les jeunes en alternance comme les apprentis.

Ce dernier propose un dispositif d’accompagnement permettant aux jeunes d’être informés sur les aides auxquelles il peut avoir droit et notamment :

  • Être le garant dans la recherche d’un logement dans le parc privé ou social,
  • Avancer la caution d’entrée dans un nouveau logement à hauteur de 500 €,
  • Financer une partie du loyer allant de 10 à 100 € par mois sous conditions de ressource,
  • Apporter un soutien exceptionnel de 1000 € pour un déménagement,
  • Etc.

Les aides des collectivités territoriales

En France, de nombreuses collectivités territoriales (mairies, communautés urbaines, conseils généraux ou régionaux) proposent diverses aides à destination des apprentis.

Impossible ici de lister tous les dispositifs, la meilleure chose à faire est donc de consulter les sites concernés en fonction du domicile de l’apprenti.

À titre d’exemple, nous pouvons citer :

  • L’aide « soutien aux conditions de vie des apprentis » proposée par la Région Île-de-France,
  • L’avance 1er loyer, un prêt proposé par la Région Nouvelle-Aquitaine,
  • La bourse régionale de la découverte - Stage professionnel à l’étranger proposé également par la même région,
  • L’aide à l’hébergement proposée par la Région Grand Est.

Le fonds social d’aide aux apprentis

Ce dispositif existe dans toutes les régions de France. Son objectif est de permettre aux apprentis qui rencontrent des difficultés financières ponctuelles de poursuivre leur formation dans de bonnes conditions.

Il vise notamment à sécuriser le parcours de formation en évitant son arrêt pour des raisons financières liées aux dépenses quotidiennes, comme le logement ou le transport.

Chaque région dispose de son propre règlement intérieur qui fixe le calendrier de dépôt des dossiers, les conditions pour bénéficier de l’aide, les critères de sélection, ainsi que le montant ou les modalités pour effectuer la demande.

La prime pour l’achat d’équipement de l’élève inscrit dans la voie professionnelle

Dispositif peu connu du grand public, cette prime est versée sous conditions de ressources aux apprentis inscrits dans une filière professionnelle.

D’un montant de 341,71 €, cette aide permet de financer l’équipement de base nécessaire à la formation (couteaux, tenue spécifique, un instrument de musique, etc.).

Les seuls critères pour percevoir cette aide sont :

  • Être bénéficiaire de la bourse de lycée,
  • Sélectionner une formation inscrite dans un groupe de spécialités bénéficiaire de la prime d’équipement (coiffure, esthétique, musique, arts du spectacle, bâtiment, etc.).

Les avantages du Comité d’Entreprise

Au même titre que n’importe quel salarié, les jeunes apprentis peuvent prétendre aux mêmes avantages et dispositifs qu’offre le Comité d’Entreprise (CE) comme des chèques-cadeaux, des chèques vacances ou encore les voyages organisés.

Malheureusement, tous les apprentis ne sont pas concernés, car le CE est obligatoire uniquement pour les entreprises de plus de 50 salariés.

Articles recommandés

Où trouver son CVEC  ?
30/11/2021

Où trouver son CVEC ?

La contribution à la vie étudiante et du campus (CVEC) concerne tous les étudiants qui s’inscrivent à une formation initiale dans un établissement d’enseignement supérieur, privé ou public, et...

30/11/2021 Temps de lecture : 4 minutes

Prenez 5 minutes pour accéder à + de 400 aides financières !

Calculer gratuitement vos aides