Liste des articles
Peut-on toucher le RSA si on vit chez ses parents  ?
Aides nationales Logement

Peut-on toucher le RSA si on vit chez ses parents  ?

Créé en 2009, le RSA (revenu de solidarité active) est né de la fusion de deux autres dispositifs existants : le RMI (revenu minimum d’insertion) et l’API (allocation pour parent isolé).

Actuellement, cette allocation gérée par la Caisse d’allocation familiale (CAF) et la Mutualité sociale agricole (MSA) bénéficie à plus de 2 millions de personnes et leur permet de vivre dignement.

Aujourd’hui, grâce à WIZBII Money, nous avons réalisé une foire aux questions afin de lever les doutes que certains peuvent avoir à propos de ce dispositif.

Qui peut bénéficier du RSA en 2021 ? 

L’ensemble des critères à respecter pour toucher le RSA ont été prévus par le Parlement lors de la promulgation de la loi n° 2008-1249 du 1er décembre 2008 et la création des articles L262-1 à L262-58 du Code de l’action sociale et des familles.

Le RSA, une allocation sans condition de nationalité

Le RSA est accessible à toutes les personnes résidant en France de manière stable et effective. Autrement dit, pour toucher cette aide, les bénéficiaires ne doivent pas quitter le territoire français plus de trois mois au cours de la même année civile ou de date à date.

Les étrangers doivent également respecter un second critère cumulatif en fonction de leur nationalité :

  • Les personnes disposant de la nationalité d’un pays membre de l’Espace économique européen (EEE) ou de la Suisse doivent avoir le droit de séjour en France et y vivre depuis au moins trois mois au moment de leur demande.Ou avoir eu un travail déclaré en France et être inscrit à Pôle Emploi, être en arrêt maladie, ou être en formation professionnelle.
  • Les personnes disposant de la nationalité d’un pays tiers doivent quant à eux se retrouver dans l’un des cas de figure suivants : 
    • Avoir un titre de séjour leur permettant de travailler en France depuis au moins 5 ans, être titulaire d’une carte de résident ou d’un titre de séjour équivalent.
    • Les étrangers ayant le statut de réfugié ou d’apatride ou qui sont bénéficiaires de la protection subsidiaire peuvent également bénéficier du RSA.

Le RSA, une allocation sous condition de ressources

Le RSA, comme toute aide sociale, est attribué sous condition de ressources. En effet, cette aide est destinée aux personnes qui rencontrent des difficultés financières.

Pour bénéficier de cette aide, le demandeur ne doit pas dépasser un certain plafond de ressources qui tient compte de plusieurs variables dont :

  • La composition du ménage (si la personne vit seule, est en union libre ou pacsée/mariée), 
  • Le nombre de personnes à charge, enfants comme seniors. 

Pour savoir si on peut bénéficier du RSA et connaître son montant, la meilleure chose à faire est de réaliser une simulation sur le site de la CAF ou de WIZBII Money.

La personne devra renseigner sa situation personnelle et les revenus que le foyer a perçus au cours des trois mois précédents la demande : salaires, aides sociales, indemnités pôle emploi, prestations familiales, etc.

Est-il possible de bénéficier du RSA lorsqu’on vit chez ses parents ?

Oui et non. En réalité, il est très compliqué de répondre à cette question de manière indépendante. En effet, le RSA dispose d’un critère d’âge.

Vous êtes enfant à charge ? 

Si vous êtes enfant à charge et vivez encore chez vos parents, vous ne pouvez pas toucher le RSA. Ce sont vos parents qui bénéficient des aides sociales prévues : RSA, aide au logement, allocations familiales, etc.

Sont considérés comme enfant à charge les jeunes :

  • jusqu’à 6 ans sans condition supplémentaires,
  • de 6 à 15 ans s’ils sont scolarisés, 
  • de 16 à 21 ans si leur rémunération mensuelle nette n’excède pas 78 % du SMIC net. 

Vous avez moins de 25 ans ? 

Si vous n’êtes pas un enfant à charge et si vous avez moins de 25 ans, en principe, vous ne pouvez pas toucher le RSA que vous viviez ou non chez vos parents. Néanmoins, cette règle est soumise à trois exceptions :

  • Le RSA « jeune actif » est ouvert aux jeunes de moins de 25 ans qui ont exercé une activité professionnelle pendant au moins 2 ans à temps plein (soit 3 214 heures) au cours des 3 ans qui précèdent la date de la demande.
  • Le RSA « parent isolé » est également ouvert aux jeunes de moins de 25 ans qui sont célibataires, divorcés, séparés, veufs et ont un ou plusieurs enfants à charge.
  • Enfin, les jeunes de moins de 25 ans peuvent bénéficier, sous certaines conditions de ressources, du RSA « jeunes parents ».

Vous avez plus de 25 ans et vous vivez chez vos parents ? 

Dans ce cas de figure, vous pouvez en principe bénéficier du RSA si vous répondez aux critères de ressources fixés par la CAF ou la MSA.

En revanche, vous serez exclu du dispositif si vous êtes étudiant, mais également lorsque vous êtes en congé parental, sabbatique ou sans solde.

Combien peut percevoir un bénéficiaire du RSA ?

Pour calculer le montant du RSA qu’un allocataire pourra toucher, la CAF et les MSA se basent sur deux éléments.

D’une part, un montant forfaitaire selon la situation du demandeur :

  • 564,78 € pour une personne seule et 847,17 € pour un couple sans enfant à charge, 
  • 966,99 € pour un parent isolé avec un enfant à charge, 1016,60 € pour un couple avec un enfant à charge, etc.

D’autre part, les ressources perçues par le bénéficiaire et son conjoint au cours du trimestre : revenus d’activité, pensions alimentaires, rentes, indemnités de chômage, certaines prestations familiales, etc.

Le montant perçu par le bénéficiaire correspond à la différence entre le montant forfaitaire et les ressources perçues par le foyer.

Le bénéficiaire du RSA recevra chaque mois une notification sur son espace personnel lui expliquant le montant attribué et un versement directement sur son compte bancaire.

Pour continuer à percevoir l’aide, il devra actualiser ses ressources tous les trimestres.

Articles recommandés

Alternance : L’Etat versera jusqu’à 8.000 € aux entreprises qui recruteront des apprentis !
07/04/2021

Alternance : L’Etat versera jusqu’à 8.000 € aux entreprises qui recruteront des apprentis !

En 2020-2021, le gouvernement va encourager l’apprentissage pour faire face à la crise du Covid-19 ! Nous répondons à toutes vos questions : de quoi s’agit-il ? Quel est le montant de cette prime ?

07/04/2021 Temps de lecture : 1 minutes

Prenez 5 minutes pour accéder à + de 250 aides financières !

Calculer gratuitement vos aides
  • CPU
  • Toutes les aides
  • FAQ