Prime à l’élève boursier reprenant sa formation

nationale

Aujourd’hui, avec WIZBII Money, nous vous disons tout sur la prime de reprise d’études : à qui s’adresse-t-il ? En quoi consiste-t-il ? Quel est son montant ?

Tester mon éligibilité

En France, depuis la loi Jules Ferry du 28 mars 1882, l’instruction est obligatoire dès l’âge de 3 ans et jusqu’à 16 ans révolus.

Toutefois, il arrive fréquemment que certains élèves soient en décrochage scolaire. Afin de lutter contre ce phénomène, l’État met en place plusieurs dispositifs, dont la prime de reprise d’études.

Aujourd’hui, avec WIZBII Money, nous vous disons tout sur ce dispositif : à qui s’adresse-t-il ? En quoi consiste-t-il ? Quel est son montant ? Et est-ce qu’il existe d’autres aides afin de favoriser le retour des lycéens en décrochage scolaire ?

La prime de reprise d’études 

Qu’est-ce que c’est ? 

La prime de reprise d’études est une aide à destination des jeunes qui, ayant interrompu leur scolarité, reprennent des études à finalité professionnelle sous statut scolaire à l’exception de l’apprentissage.

Qui est éligible à cette aide ? 

La prime de reprise d’études est destinée à tous les jeunes qui :

  • sont éligibles à la bourse de lycée. (Il s’agit d’une aide accordée, sous condition de ressources),
  • ont au minimum 16 ans et moins de 19 ans,
  • ont interrompu leurs études pendant au moins 5 mois,
  • reprennent des études sous le statut scolaire (hors apprentissage) et dont la formation mène à l’obtention d’un diplôme à finalité professionnelle inscrit au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Cela concerne notamment les Bacs professionnels ou technologiques, les Brevets de technicien supérieur (BTS) et les Brevets professionnels (BP).

Quel est son montant ? 

S’il est éligible, le jeune va percevoir une prime de 600 €. Ce montant complète la bourse de lycée afin que ce dernier touche une bourse globale d’au moins 1000 € par an.

À savoir que cette prime est versée uniquement la première année de reprise d’étude, en trois fois (à chaque trimestre) et en même temps que la bourse de lycée.

Comment faire pour percevoir la prime de reprise d’études ? 

Pour percevoir cette prime, il faut être inscrit dans un lycée d’une part. D’autre part, il faut avoir également déposé un dossier de bourse.

Enfin, il faut s’adresser au secrétariat de l’établissement où est inscrit le jeune pour déposer la demande de prime.

Quelles sont les autres aides à destination des lycéens ? 

La prime de reprise d’études n’est pas la seule aide à destination des lycéens. Il est possible de cumuler cette aide avec d’autres dispositifs.

L’allocation de rentrée scolaire (ARS) 

L’ARS est une aide sous conditions de ressources versée quelques semaines avant la rentrée scolaire. Elle permet d’aider les familles à faire face aux dépenses de la rentrée scolaire comme l’achat de vêtements, de fournitures scolaires, des assurances, etc.

Pour percevoir cette aide :

  • les ressources de la famille ne doivent pas dépasser un certain plafond qui tient compte du nombre d’enfants à charge,
  • l’enfant doit être scolarisé et être âgé de 6 à 18 ans.

Son montant varie en fonction de l’âge des enfants : un lycéen touchera 503,91 € en un seul versement.

L’aide pour la cantine 

Sous certaines conditions, un lycéen peut obtenir une aide financière pour payer la cantine. Pour cela, les parents ou l’élève doivent se rapprocher de l’assistante sociale du lycée ou du secrétariat de l’établissement scolaire.

Cette aide est attribuée directement par le chef d’établissement. Ce dernier est chargé d’informer les familles sur l’existence de ce fonds d’aide et les conditions d’attribution.

La prime à l’internat 

Si le jeune souhaite reprendre ses études, mais qu’il est confronté à des problèmes de logement, il peut bénéficier de la prime à l’internat.

Cette aide s’adresse à plusieurs profils de jeune :

  • les élèves boursiers nationaux scolarisés en internat (aussi bien au collège qu’au lycée), 
  • les élèves inscrits en internat de la réussite, 
  • ou encore les élèves qui suivent des cours dans les établissements régionaux d’enseignement adapté (Éréa).

La prime est attribuée chaque trimestre de manière automatique et en déduction des frais de pension. Son montant varie en fonction de l’échelon de bourse de lycée. Elle peut varier de 258 € à 423 €.

le Fonds social lycéen ou collégien 

Le Fond Social vient soutenir les parents qui rencontrent des difficultés pour payer les frais de scolarité et de vie scolaire de leurs enfants dont :

  • les frais d’internat ou de demi-pension,
  • les frais de transport, 
  • les frais de sorties scolaires,
  • l’achat de matériel de sport ou des fournitures scolaires, 
  • etc.

Pour bénéficier de ce fond, il faut se rapprocher du chef de l’établissement où l’enfant est scolarisé. À savoir que le fonds social peut prendre la forme d’une somme d’argent ou d’une prestation en nature.

  • CPU
  • CGV
  • Toutes les aides
  • FAQ