Envoleo

régionale

Quel est l'objectif  du dispositif Envoléo ? Qui peut en bénéficier ? À combien s’élève la bourse Envoleo ? WIZBII Money répond à vos questions !

Tester mon éligibilité

Selon le dernier rapport publié par Campus France en février 2020, près de 90 000 étudiants français sont partis à l’étranger dans le cadre de leurs études.

D’une part, ce joli score a permis à la France d’être à la 6e place des pays qui envoient le plus d’étudiants à l’étranger (loin de la Chine et de l’Inde).

D’autre part, la France est à la première place dans le cadre du programme d’échange européen Erasmus +.

Il faut savoir qu’une expérience de mobilité à l’étranger (année d’étude ou stage) apporte de nombreux avantages comme l’amélioration du niveau de langue, découvrir un nouveau pays ou encore réduire de moitié le risque d’être en chômage longue durée.

Néanmoins, partir à l’étranger ne s’improvise pas. En effet, tout départ peut poser de nombreux problèmes aux étudiants, et ce, pour plusieurs raisons : la barrière de la langue, l’éloignement avec les proches, des problèmes financiers, etc.

Aujourd’hui, avec WIZBII Money, nous nous penchons sur cette dernière problématique. Notre article porte sur un dispositif permettant de financer les études à l’étranger, propre aux étudiants de la région Pays de la Loire : la bourse « Envoleo ».

Tout sur le dispositif Envoleo

Quel est son objectif ?

La bourse Envoleo est un dispositif mis en place dans la Région Pays de la Loire et ses départements : Loire-Atlantique, Mayenne, Sarthe, Maine-et-Loire ainsi que Vendée.

Cette bourse a pour objectif de favoriser la mobilité internationale des étudiants en formation initiale (sous statut scolaire) dans les établissements d’enseignement supérieur de la région.

Elle a pour but de faciliter le départ et l’installation des étudiants à l’étranger (achat des billets d’avion, premiers loyers, dépenses sur place, etc.).

Qui peut bénéficier de ce dispositif ?

Ce dispositif est ouvert à tous les étudiants qui remplissent les critères suivants :

  • être âgés de moins de 28 ans,
  • partir à l’étranger dans le cadre d’une période de formation académique ou d’un stage de trois mois (13 semaines consécutives),
  • être en formation dans l’académie de Nantes, l’année universitaire qui précède celle de la mobilité,
  • être en formation initiale sous statut scolaire en présentiel dans un établissement partenaire de la région,
  • être présélectionné par l’établissement de formation,
  • être de nationalité française ou être ressortissant de l’Union européenne.

À savoir que la bourse Envoleo peut être attribuée également aux ressortissants d’un pays membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie à condition d’éligibilité du CROUS. Néanmoins, il n’est pas possible de recevoir cette aide si elle est réalisée dans le pays d’origine ou de résidence du jeune.

Comment faire pour demander la bourse Envoleo ?

Pour demander la bourse Envoleo, il faut respecter une procédure particulière.

Tout d’abord, la candidature de l’étudiant doit être validée en amont par l’établissement de formation. Il faut donc se renseigner auprès de la Direction des relations internationales de son établissement pour connaître les modalités d’attribution et le calendrier de dépôt des candidatures.

À savoir que la région impose la réception du dossier au moins un mois avant pour les séjours d’études et 15 jours avant pour les stages.

Attention, pour les départs d'août et septembre, les demandes doivent parvenir avant la fermeture estivale de l’établissement pour validation.

Ensuite, la procédure de candidature est en partie dématérialisée. L’étudiant doit saisir en ligne sa demande et pourra suivre l’état d’avancement de son dossier.

Toutefois, il devra fournir son dossier et les pièces constitutives à son établissement de formation.

À combien s’élève la bourse Envoleo ?

Le montant de la bourse Envoleo est variable et dépend de la situation du demandeur :

  • elle est de 500 € pour les étudiants qui bénéficient de la bourse Erasmus+,
  • elle est de 1000€ pour les autres étudiants.

Ce forfait peut également doubler pour les élèves boursiers selon l’échelon. Ainsi, les étudiants ayant la bourse sur critères sociaux des échelons 4 à 7 perçoivent 2000 €.

Enfin, pour les étudiants en situation de handicap, la bourse Envoleo peut augmenter de 1 000 euros supplémentaires.

Pour conclure, sachez que si vous n’êtes pas étudiant de la Région Pays de la Loire, plusieurs régions proposent des dispositifs similaires comme le Pass Monde (Région Normandie), la Bourse Mermoz (Région Haut de France) ou encore Acquisis et Dynastage de la Région Bourgogne Franche-Comté.

Quelles sont les autres aides pour étudier à l’étranger ?

Les bourses des fondations

Plusieurs fondations proposent des programmes permettant aux jeunes de financer leur départ à l’étranger.

Il en existe beaucoup, impossible de les lister toutes. Nous vous recommandons d’utiliser un moteur de recherche ou de regarder le site de Wizbii Money.

En voici quelques exemples :

  • la fondation Sauvé pour les départs au Canada,
  • la fondation Kenza pour les étudiants en beaux-arts,
  • la fondation Besse pour les étudiants ingénieurs,
  • etc.

De plus, quelques universités et grandes écoles qui disposent de leur propre fondation peuvent, sous certaines conditions, proposer des bourses de mobilité à destination de leurs étudiants.

Erasmus +

Erasmus + est un programme européen permettant à certains étudiants de bénéficier d’une bourse pour étudier (Erasmus+ études) ou réaliser un stage à l’étranger (Erasmus+ stages).

La bourse Erasmus+ étude est réservée aux étudiants du programme Erasmus+. Le montant de l’allocation varie de 150 € à 300 € par mois en fonction du pays. L’allocation est attribuée en fonction de la durée de la mobilité : de trois mois minimum à 12 mois maximum.

Comme son nom l’indique, seuls les étudiants effectuant un stage dans un pays européen peuvent percevoir la bourse Erasmus + stage.

Le montant de l’allocation varie également en fonction du pays. Un stagiaire peut bénéficier d’une aide allant de 300 € à 450 € par mois pendant au minimum deux mois et au maximum 12 mois.