Liste des articles
Quelles aides au logement pour les étudiants  ?
Logement Aides nationales

Quelles aides au logement pour les étudiants  ?

À moins de pouvoir rester au domicile familial, le logement est sans aucun doute la première inquiétude pour de nombreux étudiants et leurs parents.

En effet, il s’agit du premier poste de dépenses. En moyenne, le coût d’un studio est de 500 euros dans les villes moyennes, mais peut très vite grimper à plus de 700 euros dans les villes comme Paris, Lyon ou Bordeaux.

Néanmoins, il existe de nombreuses aides permettant de limiter cette dépense. Aujourd’hui, nous faisons le point sur les différents dispositifs à destination des étudiants.

Logement en résidence étudiante 

Que vous soyez étudiant boursier ou non, il est possible de se loger dans les résidences universitaires, plus communément appelées « logement du CROUS ». Il s’agit du choix privilégié par de nombreux jeunes à la fois en raison du cadre de vie agréable et convivial que peuvent offrir les campus. Et également en raison des prix accessibles, car une partie est prise en charge par l’État.

Pour pouvoir bénéficier de ces logements, il est nécessaire de remplir, dès le mois de janvier pour la rentrée suivante, le Dossier Social Etudiant (DSE) et cocher la case « je demande un logement ».

Puis, il faudra terminer sa demande en allant sur le site https://trouverunlogement.lescrous.fr

Les élèves boursiers sont prioritaires, mais cela ne coûte rien d’effectuer une demande et d’attendre l’ouverture de la phase complémentaire début juillet pour la rentrée suivante.

Les aides de la CAF ou des MSA 

La Caisse d’allocations familiales (CAF) ou les Mutualités sociales Agricoles (MSA) gèrent également de nombreuses aides pour réduire le montant du loyer des étudiants.

Ces aides sont attribuées sous conditions de ressources et conformément à certains plafonds qui prennent en compte la composition du foyer et le lieu du logement. Elles s’adressent à tous les jeunes, qu’ils soient ou non étudiants.

Voici un état des lieux des principales allocations : l'APL, L'ALF et l’ALS.

L’aide personnalisée au logement (APL)

Quelles sont les conditions pour bénéficier de cette aide ? 

Selon les derniers chiffres disponibles, l’APL est accordée à près de 3 millions de personnes en France. Il s’agit de l’aide au logement la plus accessible. 

En effet, cette aide est ouverte à toutes les personnes âgées de moins de 30 ans qui :

  • Résident dans un foyer, 
  • Sont locataires ou sous-locataire (mais déclarées au propriétaire),
  • Sont hébergées chez un accueillant familial (pour les personnes handicapées),
  • Disposent d’un logement « conventionné » et répondant à certains critères de décence et de conditions minimales d’occupation.

Un critère supplémentaire existe pour les étrangers (hors citoyen d’un pays membre de l’Union Européenne, de l’Espace économique européen) : ils doivent avoir un titre de séjour en cours de validité ; 

Quel est le montant de l’APL ? 

Le montant de l’APL est très complexe à calculer, car il tient compte de nombreuses données :

  • Ressources du jeune et de ses parents,
  • Montant du loyer,
  • Zone géographique du logement, 
  • Etc.

Tous ces critères sont fixés par plusieurs ministères et peuvent être consultés sur le site Légifrance « Arrêté du 27 septembre 2019 relatif au calcul des aides personnelles au logement et de la prime de déménagement ».

Pour avoir une idée approximative du montant dont vous pouvez bénéficier au titre de l’APL, il est possible de faire une simulation sur plusieurs sites internet, dont WIZBII Money.

L’allocation de logement familiale (ALF) 

Quelles sont les conditions pour bénéficier de cette aide ? 

L’AFL dispose de conditions d’attributions plus strictes que l’APL.

En effet, pour toucher cette aide, le demandeur doit correspondre à un des cas de figure suivant :

  • Bénéficiaire des prestations familiales ou de de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH),
  • Être un jeune ménage sans enfants, c’est-à-dire que la somme des âges révolus du couple n’excède pas 55 ans,
  • Être enceinte, seule sans personne à charge à compter du 1er jour du mois civil suivant le 4e mois de la grossesse et jusqu’au mois civil de la naissance de l’enfant,
  • Avoir à charge un ascendant de plus de 65 ans (ou 60 ans, dans certains cas) et ne pas disposer de ressources supérieures au plafond de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa),
  • Avoir à charge un ascendant, descendant ou collatéral atteint d’une infirmité entraînant une incapacité permanente d’au moins 80 % ou qui est, compte tenu de son handicap, dans l’impossibilité de se procurer un emploi.

Quel est son montant ? 

Tout comme pour l’APL, l’ALF est calculé en fonction de barèmes qui tiennent compte de :

  • La situation familiale du demandeur et le nombre de personnes à charge,
  • Les ressources des personnes du foyer.
  • Le montant du loyer, de la redevance ou des charges de remboursement des prêts contractés pour l’acquisition du logement ou son amélioration.

Il est possible de réaliser une simulation pour connaître approximativement son montant sur le site de la CAF ou de WIZBII Money.

L’allocation de logement social (ALS) 

Enfin, l’ALS est la dernière aide au logement pouvant bénéficier à certains étudiants. Initialement cette allocation était réservée aux personnes défavorisées : les infirmes, les jeunes salariés, les demandeurs d’emploi de longue durée, etc.

Aujourd’hui, elle concerne toutes les personnes exclues des deux allocations citées précédemment. Elle est également attribuée sous conditions de ressources (des douze mois qui précèdent la demande) et selon certains plafonds qui varient en fonction du lieu du logement et de la composition du foyer.

Le fonds de solidarité pour le logement (FSL) 

Pour terminer, dans chaque département existe un fonds de solidarité pour le logement.

En fonction des difficultés rencontrées par la personne, le FSL peut accorder un prêt à rembourser ou une subvention permettant de régler les dépenses directes liées au logement : dépôt de garantie, premier loyer, frais d’agence, etc.

Articles recommandés

Peut-on cumuler des aides de la CAF en plus du chômage ?
24/03/2021

Peut-on cumuler des aides de la CAF en plus du chômage ?

Aujourd’hui, à l’aide de WIZBII Money, nous avons établi une foire aux questions sur le cumul de certaines aides de la CAF et de Pôle Emploi.

24/03/2021 Temps de lecture : 4 minutes

Prenez 5 minutes pour accéder à + de 250 aides financières !

Calculer gratuitement vos aides
  • CPU
  • Toutes les aides
  • FAQ